Les Jardins des Arcis Récompensés par le Prix Villandry

Nous avons eu le plaisir de fêter l’attribution du prix Villandry aux Jardins des Arcis le 29 juin 2012.

Monsieur Henri Carvallo, propriétaire du Château et des Jardins de Villandry est le mécène de ce prix, attribué en collaboration avec la Demeure Historique. Ce prix récompense la restauration du parc ou du jardin d’un monument historique ouvert à la visite.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Lors  de notre arrivée aux Arcis il y a bientôt 10 ans, nous avions remarqué des fossés envahis par la végétation. Un grand champ où paissait un troupeau de vache portait le nom de « pré de l’étang » et était bordé d’un chemin empierré attestant l’existence d’une ancienne digue.

Nous avons découvert grâce à la DRAC des pays de la Loire qu’il existait des traces au sol d’un jardin Renaissance typique de la fin du XVIème siècle. Nous nous sommes donc plongés avec passion dans l’histoire des Jardins, la recherche d’archives et l’observation minutieuse du terrain.

Un formidable travail en équipe a commencé avec Jean-Pierre Prime, paysagiste ; la première demande de celui-ci a été que nous fassions preuve de patience pendant un an, le temps de voir passer les saisons sur nos futurs jardins et de murir avec nous un projet  bien construit.

La DRAC et la Région des Pays de la Loire ont accepté de nous soutenir financièrement, et tout s’est ensuite enchaîné très vite : des artisans passionnés à la fois par le projet  et le travail bien fait ont été mandatés. Le terrassier a curé les canaux, remis à nu la couche d’argile de l’étang, consolidé les berges, fait naître une île. Les maçons ont restauré les cinq ponts du jardin, construit le déversoir à la sortie de l’étang qui permettait de remettre en eau étang et canaux. Une entreprise de paysage a réalisé les allées, l’arrosage automatique, les plantations.

Le travail de chacun a été irremplaçable et le prix Villandry récompense ainsi le « bel ouvrage » et l’aventure humaine de toute une équipe qui laisse ainsi au sol une signature indélébile.

Le jardin Renaissance est donc né. Notre souhait serait que l’aventure puisse continuer avec la restauration du jardin anglais, situé à l’avant du château. En attendant, nous restaurons petit à petit les bâtiments, mais ceci est une autre histoire, dont vous entendrez  sûrement parler … un peu plus tard !