En projet: Restauration des décors peints des salons

En projet: Restauration des décors peints des salons

 

Les salons des Arcis : décors en « carton-pierre »

Décor en carton-pierre peint dans un camaïeu de bleu, sur le thème de Flore et du printemps

Au début du XIXème siècle, Arsène Avril de Pignerolle revient d’immigration avec sa famille et les Arcis sont alors transformés : construction de l’orangerie et de la maison du jardinier, création du « jardin anglais », ornementation de trois salons avec un décor en carton-pierre peint dans des camaïeux de bleu ou gris…
Le carton-pierre est une technique dérivée du papier mâché, qui serait venu d’Angleterre à la fin du XVIIIème siècle ; des moules en métal permettent d’obtenir à partir d’une pâte à base principalement de papier et de colle des ornements ; ceux-ci sont ramollis par l’humidité avant la pose et peuvent ainsi s’adapter à différents supports, plats ou courbes. Ils sont ensuite cloués et/ou collés, puis peints ou dorés, voire huilés si on veut les utiliser à l’extérieur. Une fois secs ces décors deviennent durs comme de la pierre. Différentes fabriques (Beunat, Tirrard…) proposent ainsi une très large gamme de décors, souvent inspirés de fresques antiques, dans leurs magasins ou par catalogue. Cela illustre à la fois le début de l’ère industrielle et celui de la vente par correspondance sur catalogue.
Deux des trois salons des Arcis ont gardé leur décor complet, ce qui est rare : d’une part l’humidité a abimé nombre d’entre eux ; d’autre part ces ornements sont très faciles à enlever et subissent ainsi les effets de la mode et des goûts changeants des propriétaires.
Les scènes évoquées aux Arcis sont souvent inspirés de la mythologie gréco-romaine. Leur style « pompéien » manifeste l’influence des fresques des riches villas de Pompéi protégées par les cendres des éruptions du Vésuve au 1er siècle avant Jésus-Christ et découvertes lors des fouilles qui débutèrent au milieu du XVIIIème siècle.
L’ancienne salle à manger, de style directoire, est peinte dans des camaïeux de gris ; on y retrouve entre autre deux scènes évoquant la vie de Bacchus, encadrées par des Sphinges coiffées de paniers de fleurs:

bacchus sur son char tiré par des panthères,

Silène monté sur son âne

sphynge couronné d’un panier de fleurs

 

 

 

 

 

 

- Bacchus tenant dans sa main une coupe de vin avance dans un char tiré par deux panthères ; il est accompagné par une Ménade (Bacchante) portant le thyrse (bâton enroulé de feuille de vigne et de lierre). Les panthères correspondent soit à un culte de Bacchus originaire d’Asie Mineure, soit à la légende d’après laquelle il serait allé aux Indes avec Silène, son père nourricier.
- Silène est monté sur un âne, dont une bacchante tire la queue. Il est reconnaissable à son ventre replet, sa barbe et son crâne chauve. Un petit cupidon brandissant une flèche tire l’âne.

Le salon, peint dans un camaïeu de bleus avec des rehauts d’or, présente un décor centré sur un personnage féminin :

Flore personnalisant le printemps

Flore (?) que l’on retrouve au milieu de chaque panneau ; guirlandes de fleurs, vases, bouquets, petits amours, arabesques de feuilles évoquent les jardins sur lesquels donnent les quatre fenêtres de cette vaste pièce. Des cupidons ailés, des amphores, des masques évoquent encore l’antiquité. A noter une riche iconographie sur les animaux : lévriers, dauphins, cygnes, serpents.

cupidon

dauphins supportant une amphore

 

 

 

 

 

 

 

Les décors sont devenus sales depuis leur pose il y a deux siècles. Des dégâts des eaux anciens les ont altérés sur un des panneaux du salon bleu et au niveau de tout un angle près du plafond dans le salon gris. Malgré cela ils sont en relativement bon état et ne souffrent que de petits manques. Leur remise en état consiste donc en un nettoyage soigneux par des restaurateurs qualifiés, le remplacement des petites pièces disparues ; les peintures seront nettoyées ou refaites selon les préconisations de ces mêmes restaurateurs.

cygnes soutenant un carquois avec ses flèches

guirlande de fleurs

déesses aux serpents et amphore

 

 

 

 

 

 


couple de lévriers

corniche du plafond

Vase au serpent avec dauphins

 

 

 

 

 

 

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 décembre 2014Lien Permanent